Mieux connatre les lves pour mieux diffrencier Atelier

Mieux connatre les lves pour mieux diffrencier Atelier

Mieux connatre les lves pour mieux diffrencier Atelier A-13 Congrs de lACSQ, novembre 2006 Marie-Hlne GUAY, Marie-Jose NOL et Marie-Claude NOLIN CS des Trois-Lacs, Vaudreuil-Dorion Isabelle VACHON Cs Marie-Victorin, Longueuil RECHERCHE-ACTION Montrgie Atelier A-13 ACSQ Mieux connatre les lves pour mieux diffrencier

Collaboration SERVICES COMPLMENTAIRES / SERVICES DUCATIFS CS des Trois-Lacs Intentions Amener les participants rflchir sur la vision, dans leur milieu, de: la diffrenciation pdagogique (DP) lvaluation diagnostique lvaluation diagnostique de llve en contexte

de DP Prsenter notre vision et des exemples des lments susmentionns Plan de latelier Activit de dpart La diffrenciation pdagogique Des exemples et des outils Lvaluation diagnostique Lvaluation diagnostique de llve en contexte de DP

Des exemples et des outils Activit rflexive Priode de questions Plan de latelier Activit de dpart La diffrenciation pdagogique Des exemples et des outils Lvaluation diagnostique

Lvaluation diagnostique de llve en contexte de DP Des exemples et des outils Activit rflexive Priode de questions Activit de dpart Selon vous, en gnral, dans votre milieu, qui pourriez-vous attribuer chacune des 10 affirmations suivantes ? Placez le numro de chaque affirmation dans le diagramme de Venn.

Attention ! Le numro dune affirmation peut tre place plus dun endroit. Plan de latelier Activit de dpart La diffrenciation pdagogique Des exemples et des outils Lvaluation diagnostique Lvaluation diagnostique de llve en contexte de DP

Des exemples et des outils Activit rflexive Priode de questions Conception dominante de la DP Processus par lequel lenseignant ajuste son enseignement pour permettre chaque lve dapprendre. 4 grandes avenues pour diffrencier:

Contenus Processus Productions Structures Tomlinson (1999, 2004) Caron (2003) Nos constats Peu ou pas de prcisions POUR QUI DIFFRENCIER? lves dous? en difficult? Pour tous?

Pour un seul ? Pour un grand groupe ? QUI DIFFRENCIE ? Enseignant ? Membres des services complmentaires ? Direction ? Peu ou pas de prcisions COMMENT DIFFRENCIER? Faire le choix des actions de DP ? valuer limpact des actions inities ?

QUAND DIFFRENCIER? Tout le temps ? Quand cest possible ? Vis--vis un apprentissage non optimal ? Notre conception de la DP SUJET lve Sous-groupe dlves Groupe dlves

OBJET Programme de formation Comptences disciplinaires et transversales Modle de la situation pdagogique AGENT Enseignant quipe-cycle

Orthopdagogue Formules pdagogiques MILIEU Temps (horaire) Amnagement de la classe Ressources matrielles Ressources humaines Guay (2006) daprs Legendre (2005) Notre dfinition de la DP Action du ou de pdagogue(s) qui,

sur la base dune solide connaissance 1) des caractristiques et pralables des lves; 2) de formules pdagogiques et dinterventions diversifies; 3) du programme de formation (objet(s) dapprentissage) et 4) de lenvironnement dapprentissage, tend(ent) harmoniser ces diffrentes composantes dune situation pdagogique, et leurs relations, dans le but de favoriser un apprentissage optimal. Guay et autres (2006) Cooprative rgionale de dveloppement pdagogique, Montrgie Diffrenciation pdagogique

de la variation ladaptation Un groupe classe ou un sous-groupe dlves Enseignant ou quipe- cycle Recours des formules pdagogiques varies Objet(s) dapprentissage: comptences disciplinaires et transversales telles que dcrites dans le PDF Recours du matriel vari (supports visuels, ouvrages de rfrences, etc.) Etc. Un seul lve aux besoins spcifiques

quipe multidisciplinaire (enseignant, direction, parent et membre des services complmentaires psychologue, orthopdagogue, direction, parent, orthophoniste, etc.) Temps de concertation lev Recours des formules pdagogiques spcifiques en plus de celles habituellement mises de lavant Dmarche de DP consigne dans un plan dintervention Tches et objectifs ralistes en lien avec les comptences disciplinaires et transversales du PDF - avec modification des critres dvaluation et des exigences

(modification, MELS, 2006) Recours du matriel adapt aux besoins spcifiques de llve (adaptation, MELS, 2006) Etc. Variation (Guillemette, 2004) (Flexibilit, MELS, 2006) Adaptation (Guillemette, 2004) (Modification, MELS, 2006) Guay et autres (2006) Cooprative rgionale de dveloppement pdagogique, Montrgie

POUR QUI DIFFRENCIER ? Tous les lves QUI DIFFRENCIE ? Seul, en quipe-cycle ou en quipe-cole incluant, selon les besoins, les membres des services complmentaires QUAND ? Lorsque lapprentissage nest pas optimal

Lorsquon a besoin de prciser des attentes ralistes pour un lve, un sous-groupe ou un groupe dlves COMMENT DIFFRENCIER ? partir dune dmarche systmique et structure Insistance sur lvaluation diagnostique Implique de prioriser certaines actions Dfis

Accepter de prendre plus de temps maintenant pour en gagner davantage plus tard Implique des gestes professionnels plus que techniques Valorise dans plusieurs cas le partenariat Temps dappropriation et de mise en uvre substantiel Exige un arrimage des valeurs, de la terminologie, des cadres de rfrence (PDF, PI, programme des services complmentaires, etc.) Plan de latelier Activit de dpart La diffrenciation pdagogique

Des exemples et des outils Lvaluation diagnostique Lvaluation diagnostique de llve en contexte de DP Des exemples et des outils Activit rflexive Priode de questions Un premier exemple quipe du 3e cycle du primaire incluant des

membres des services complmentaires Trois enseignants Directrice T.E.S. Psychoducatrice Deux conseillres pdagogiques Orthopdagogue

Commission scolaire Marie-Victorin Automne 2006 1 Dfinition de la situation actuelle et dune problmatique (valuation diagnostique) Beaucoup dlves des trois classes du 3e cycle ne savent pas travailler en coopration Peu denseignement dhabilets coopratives et sociales

Beaucoup dlves rejets qui ne savent pas travailler en coopration Manque doutil ou de ressources Toujours les lves les plus tolrants qui reoivent les lves rejets Lquipe-cycle na rien fait ce jour pour modifier la situation

Comptence transversale: Cooprer Interventions directes aux lves qui reoivent un lve rejet Conseil de coopration dans une classe 2 Dfinition de la situation dsire lves qui travaillent en coopration Ouverture desprit (accueillir lautre avec ses

caractristiques) Travailler dans un esprit de collaboration (Apprcier sa participation et celle de ses pairs un travail dquipe) Comptence transversale: Cooprer 1- Trouver des faons diffrentes de faire des quipes 2- Dterminer des rles pour chacun 3- Mettre en place des autovaluations et des covaluations 4-Utiliser des techniques dimpact 5- Faire des jeux de rle fait par lducatrice

6- Augmenter graduellement le nombre dlves dans les quipes 1.Faire les activits tt le matin 2. venir: deux autres conseils de coopration 3. Faire construire un calmomtre aux lves 4. Se procurer un livre sur les techniques dimpact 5. Apporter affiche cooprer 6. Psychoducatrice pour nous alimenter sur comment intervenir aupr dun lve rejet

Planification de laction La psychoducatrice et la T.E.S. trouveront les jeux de rle (improvisation) et les techniques dimpact significatives pour cette problmatique Une conseillre pdagogique apportera des structures de coopration, des cartons pour les rles ainsi que laffiche COOPRER Libration 18 octobre en aprs-midi pour prparer les structures, rles, activits pour apprendre cooprer Action Revoir les principes de base de la coopration laide de laffiche Cooprer et les faons de faire Vers le pacifique

Implantation du conseil de coopration dans les deux classes Mettre en place le cercle de lecture (missions) Vivre la dicte en coopration Improvisation anime par la T.E.S valuation de laction venir Nos bons coups en lien avec la dmarche de DP... La direction dcole soutient la mise en uvre de la dmarche

Lquipe-cycle prend du temps maintenant pour en gagner plus tard Partenariat avec les services complmentaires Si ctait refaire Prciser les critres dvaluation en lien avec le PDF dans la situation dsire 2 Dfinition de la situation dsire lves qui travaillent en coopration Ouverture desprit

(accueillir lautre avec ses caractristiques) Travailler dans un esprit de collaboration (Apprcier sa participation et celle de ses pairs un travail dquipe) Comptence transversale: Cooprer 1- Trouver des faons diffrentes de faire des quipes 2- Dterminer des rles pour chacun 3- Mettre en place des autovaluations et des covaluations 4-Utiliser des techniques dimpact 5- Jeux de rle fait par lducatrice

6- Augmenter graduellement le nombre dlves dans les quipes 1.Faire les activits tt le matin 2. venir: deux autres conseils de coopration 3. Faire construire un calmomtre aux lves 4. Se procurer un livre sur les techniques dimpact 5. Apporter affiches cooprer 6. Psychoducatrice pour nous alimenter sur comment intervenir aupr dun lve rejet

Un deuxime exemple quipe du secondaire en adaptation scolaire Direction Titulaire de classe Psychoducateur T.E.S. Une conseillre pdagogique Orthophoniste

Commission scolaire des Trois-Lacs Septembre 2005 Diffrenciation pdagogique et plan dintervention Dfinition de la Dfinition de la situation situation actuelle dsire -Jeune qui frappe -Discours incohrent de

llve - Non respect du code de vie - Sorti de classe Dossier daide: - Notes orthophoniste - TDAH sous mdication? - Portrait clair de llve sur

le plan langagier - lve se conforme aux rglements de lcole Planification de laction - Contacter orthophoniste pour recherche des rapports

dvaluation et dintervention - Organisation des pauses et dners dans un endroit dtermin en attendant le portrait plus clair. Action Rechercher

des rapports en orthophonie valuation Le jeune sest conform aux demandes pour les pauses et dner. Accompagnement par TES pour identifier Il se

le lieu dsorganisait en classe. (pauses dner) chancier: 10 jours Dfinition de la Dfinition de la situation situation actuelle dsire - Diagnostic de dysphasie svre

- Il na jamais de repas du midi. - TDAH mdication inconstante - Rgulirement sorti de classe -On tient compte de la dysphasie et de son impact sur les apprentissages -Il salimente adquatement

-La prise de mdication est stable Planification de laction - Planifier une rencontre des enseignants, direction, professionnels et personnel de soutien par lorthophoniste. - Entente avec la

mre concernant les repas et la prise de mdication - Redonner accs certains endroits dans lcole en fonction de sa comprhension Action -Sensibilisation du milieu sur la

dysphasie par une orthophoniste -Envoi lcole de repas et de mdication Accompagnement par la TES pour redonner accs aux lieux permis valuation -Les

intervenants comprennent mieux les ractions de llve mais le titulaire reste avec plusieurs interrogations concernant le PDF -Prises de repas et de mdication sont plus constantes -Les privilges

concernant les dplacements ont t retrouvs Nos bons coups en lien avec la dmarche de DP.. valuation diagnostique approfondie qui change totalement la faon dintervenir Approche daide plutt quune approche punitive On a rpondu plus spcifiquement aux besoins rels de llve

Impact rapide du PI sur le comportement du jeune dans lcole Et si ctait refaire Poursuite de la dmarche de diffrenciation consigne dans un plan dintervention jusqu ce que la situation pdagogique soit harmonieuse Poursuivre laccompagnement de lagent afin dapprofondir la relation didactique (agent, objet) Accompagnement des agents sur une dmarche rflexive en lien avec leurs perceptions et leurs

attitudes face aux lves en difficult Utilisation du mme rfrent par toutes les personnes impliques dans la dmarche de DP Questionner sur la relation didactique Guay et autres (2006) Cooprative rgionale de dveloppement pdagogique, Montrgie PAUSE Plan de latelier Activit de dpart

La diffrenciation pdagogique Des exemples et des outils Lvaluation diagnostique Lvaluation diagnostique de llve en contexte de DP Des exemples et des outils Activit rflexive Priode de questions

Guay et autres (2006) Cooprative rgionale de dveloppement pdagogique, Montrgie Lvaluation diagnostique devient lacte fondateur de toute pratique de pdagogie diffrencie. J.-M. GILLIG (1998) Termes apparents Diagnostic Diagnostic pdagogique Diagnostic ducationnel valuation pronostique valuation prdictive Diagnostic assessment

Diagnostic evaluation Educational diagnosis Quelques ides rpandues concernant lvaluation diagnostique = un diagnostic professionnel Effectue seulement par les professionnels du monde scolaire et mdical Concerne spcifiquement le sujet Concerne spcifiquement un SUJET la fois Limites Pas vision globale de llve

Pas lien avec PDF donc transposition difficile dans laction pdagogique pour lenseignant Notre conception de lvaluation diagnostique Guay (2006) daprs Legendre (2005) valuation diagnostique Processus danalyse, sur la base dun rfrentiel, des composantes et des relations dune situation pdagogique en trois bilans complmentaires et essentiels : 1. lidentification des lments positifs (+)

consolider; 2. lidentification des lments ngatifs (-) (faiblesses, lacunes) pour, quau del des symptmes, on puisse identifier les causes les plus importantes; 3. lidentification des carences ou des absences (0) combler ou des insuffisances remdier. ou Rsultat de lanalyse Guay (2006) inspir de Legendre (2002) Guay (2006) daprs Legendre (2005) POUR QUI FAIRE DE LVALUATION DIAGNOSTIQUE ? Lvaluation diagnostique concerne tous les sujets (en difficult,

risque, dous, etc.) mais galement les autres composantes et relations de la situation pdagogique. (Provencher, 1983; De Landsherre, 1990; Laurier et Dassa, 2003; Legendre, 1988; 2005; Hdoin, 2006; ERIC, 2006) QUI FAIT DE LVALUATION DIAGNOSTIQUE ? Plusieurs intervenant (enseignants, professionnels, etc.) sont appels faire de lvaluation diagnostique globale ou spcifique et utiliser linformation quelle fournit. (Laurier et Dassa, 2003; Numez et Gauthier, 2003) valuation diagnostique GLOBALE:

Elle porte sur lensemble des composantes et leurs relations. valuation diagnostique SPCIFIQUE: Elle porte sur une composante, une sous-composante ou une relation entre les composantes. R. Legendre (1999) Guay (2006) daprs Legendre (2005) QUAND ? Choix vis--vis un apprentissage non optimal

COMMENT FAIRE DE LVALUATION DIAGNOSTIQUE ? Lvaluation diagnostique peut tre effectue de faon plus ou moins formelle et de faon plus ou moins instrumente. (Provencher, 1983; De Landsherre, 1990; Laurier et Dassa, 2003; Legendre, 1988; 2005; Hdoin, 2006; ERIC, 2006) Quelques exemples doutils dvaluation diagnostique Formelle et instrumente Questionnaire Rseau conceptuel

Enregistrement sonore ou visuel Test Grille dobservation avec chelles Entrevue Liste de vrification Etc.

Spontane et non-instrumente Questionnement Entrevue change Discussion Observation Annotations Dessin Etc.

Plan de latelier Activit de dpart La diffrenciation pdagogique Des exemples et des outils Lvaluation diagnostique Lvaluation diagnostique de llve en contexte de DP

Des exemples et des outils Activit rflexive Priode de questions Guay et autres (2006) Cooprative rgionale de dveloppement pdagogique, Montrgie Pluralit des caractristiques de llve qui peuvent lobjet dune ED Style cognitif Style dapprentissage Sant Appartenance socio-culturelle

Moi scolaire Niveau de stress Mode de relation Mode de coopration Forme dintelligence Mode de traitement de linformation Gestion des images mentales Stratgie dapprentissage Techniques dtudes Mode de communication Crativit Motivation Audition Vision

Intrts Estime de soi Autonomie Rythme Niveau dv.comptence Etc. La vision de llve selon le PDF Une comptence est un savoir-agir fond sur la mobilisation et lutilisation efficace dun ensemble de ressources (MEQ, 2001). Mtacognition Savoirs Savoir-tre (Connaissances) (Attitudes et

perceptions) Savoir-faire (Dmarches dapprentissage) Guay (2005) inspir de Daneault (2005), Scallon (2004) et C.S. des Patriotes La vision de llve selon le cadre de rfrence sur le PI Facteurs personnels

tat de sant Dficience/incapacit Intrt/motivation Profil affectif Profil cognitif APPRENTISSAGE Sexe Style et rythme dapprentissage

Facteurs familiaux/sociaux Niveau socio-conomique Langue et culture Annes de scolarit Pratiques ducatives Environnement physique Facteurs scolaires Pratiques pdagogiques

Mode dorganisation et fonctionnement de la classe et de lcole Relations interpersonnelles Climat cole/classe Environnement physique MELS (2003) La vision propose de llve Facteurs personnels

Facteurs Mtacognition familiaux/sociaux tat de sant SavoirDficience/incapacit Savoirs tre Intrt/motivation Profil affectif Profil cognitif Savoir-faire Sexe

Style et rythme dapprentissage Niveau socio-conomique Langue et culture Annes de scolarit Pratiques ducatives Environnement physique Guay, Nolin, Nol et Vachon (2006)

Plan de latelier Activit de dpart La diffrenciation pdagogique Des exemples et des outils Lvaluation diagnostique Lvaluation diagnostique de llve en contexte de DP Des exemples et des outils Activit rflexive

Priode de questions EXEMPLE 1 quipe du 3e cycle du primaire incluant des membres des services complmentaires Commission scolaire Marie-Victorin Automne 2006 Approche et outils utiliss pour lvaluation diagnostique Questionnement changes Nos bons coups en lien avec

lvaluation diagnostique valuation diagnostique systmique des composantes et relations de la situation pdagogique en lien avec une comptence du programme qui tient compte deS actions des agents qui tient compte du milieu valuation diagnostique des attitudes des lves qui amne des actions concrtes pour leur dveloppement

Facteurs personnels Facteurs Mtacognition familiaux/sociaux tat de sant SavoirDficience/incapacit Savoirs

tre Intrt/motivation Profil affectif Profil cognitif Savoir-faire Sexe Style et rythme dapprentissage Niveau socio-conomique Langue et culture Annes de scolarit Pratiques ducatives Environnement physique

Guay, Nolin, Nol et Vachon (2006) Si ctait refaire Faire lvaluation diagnostique sur la base des critres du PDF Faire lvaluation systmatique avant et aprs Faire ressortir les lments positifs et les absences chez le sujet Dveloppement de la comptence transversale en lien avec une comptence

disciplinaire Un deuxime exemple quipe du 1er cycle du secondaire en adaptation scolaire Direction Titulaire de classe Une conseillre pdagogique Psychoducateur T.E.S.

Orthophoniste Commission scolaire des Trois-Lacs Septembre 2005 Postulats de dpart Tous les jeunes sont capables dapprendre Tous les jeunes veulent vivre des russites Il faut prendre le temps de cibler les besoins rels pour sassurer dune efficacit des interventions plus long terme Approche et outils utiliss pour lvaluation diagnostique

Questionnement et changes Quel problme percevez-vous ? Quelles forces identifiez-vous chez cet lve (Savoir tre, Savoir faire, Savoir)? Facteurs psychologiques, affectifs, langagier Antcdants mdicaux Que connaissez-vous de la famille ? Quelle est ltat de la relation de lcole avec la famille ? A-t-il un dossier daide? Si oui, quelles informations y avez-vous trouv? Que pouvez-vous me dire au sujet des apprentissages (cette anne, les annes antrieures)? Que pouvez-vous me dire au sujet de ses relations avec les pairs? Quelles sont les pratiques pdagogiques utilises en classe (mthodes,

gestion de classe, outils)? Quelles sont les rgles de vie de lcole et de la classe? Facteurs personnels Facteurs Mtacognition familiaux/sociaux

tat de sant SavoirDficience/incapacit Savoirs tre Intrt/motivation Profil affectif Profil cognitif Savoir-faire Sexe Style et rythme dapprentissage Niveau socio-conomique Langue et culture Annes de scolarit Pratiques ducatives

Environnement physique Guay, Nolin, Nol et Vachon (2006) Bons coups Avoir identifi les causes de la dsorganisation du jeuneDtre alls au-del des comportements manifests par le jeune Avoir pos des questions sur plusieurs composantes et relations (vision systmique)

Et si ctait refaire Se donner le mme rfrentiel de la situation pdagogique pour viter les sentiments de jugement face au questionnement. Btir un outil de prparation et de rflexion en vue de la rencontre de concertation. Adresse du site web de la recherche-action sur la DP http://vitrine.educationmonteregie.qc.ca Rubrique: Approches et projets spciaux Plan de latelier Activit de dpart La diffrenciation pdagogique

Des exemples et des outils Lvaluation diagnostique Lvaluation diagnostique de llve en contexte de DP Des exemples et des outils Activit rflexive Priode de questions Activit rflexive

Suite lexpos, quelles modifications apporteriez-vous votre classification initiale ? Dans votre milieu, quelle nonc vous inspirerait le mieux pour initier des changements ? Partager ses constats avec un(e) voisin(e) Plan de latelier Activit de dpart La diffrenciation pdagogique Des exemples et des outils

Lvaluation diagnostique Lvaluation diagnostique de llve en contexte de DP Des exemples et des outils Activit rflexive Priode de questions Priode de questions

Recently Viewed Presentations

  • Advanced JavaScript programming

    Advanced JavaScript programming

    New Terminology. Boolean expression: An expression that must work out (evaluate to) to either a true or false value.. e.g., it is over 45 Celsius today. e.g., the user correctly entered the password. Body: A block of program instructions that...
  • Poetic Devices, New & Old - CHS AP English

    Poetic Devices, New & Old - CHS AP English

    Near/Half Rhyme: speech/hearing, myself/cell 7. Irony: Machines keep him alive, but he wishes to die 8. Paradox: Speaker can't live, yet he can't die; war is also the implied paradox: soldier sent to kill in order to save lives. Kudos...
  • A. Which changes to the tax code will impact my business and ...

    A. Which changes to the tax code will impact my business and ...

    $315K MFJ($157.5k single), then small business owner can claim deduction. Step#2: If taxable Income . Greater. than $315K MFJ($157.5k), then small business owner will see a phaseout of the deduction with a limitation based on a.) wages and b.) capital...
  • Quark SOC and Galileo Architecture (ESP - Fall 2014)

    Quark SOC and Galileo Architecture (ESP - Fall 2014)

    PCI and PCIe Architecture(ESP - Fall 2014) Computer Science & Engineering DepartmentArizona State University Tempe, AZ 85287. Dr. Yann-Hang Lee. [email protected] ... Uses a bridge to connect to the frontside bus and therefore to the CPU. ISA. Buses in PC...
  • Trusts 101: in God We Trust - All Others "Show Me the ...

    Trusts 101: in God We Trust - All Others "Show Me the ...

    Trusts 101: Types of Trusts - Express Trusts. Two types of Express Trusts. Private Trusts: Created for the financial benefit of certain, ascertainable persons, rather than for the public benefit (e.g., a trust "To T in trust for my husband,...
  • The Role of The Deacon - Ibfna

    The Role of The Deacon - Ibfna

    Deacons Do Not Have a Role Similar to Boards in Corporations Pastor is the CEO & Deacons are the Board The Role of the Deacon Idea of Officers from 1 Tim 3:10 KJV Deacons Are Not Representatives of the Congregation...
  • PROJECT HISTORY POWERPOINT PRESENTATION Causes of the American

    PROJECT HISTORY POWERPOINT PRESENTATION Causes of the American

    Project HISTORYPowerPoint Presentation. Causes of the American Revolution. ... What did many colonial settlers want to do after the French and Indian War? 2) Give two reasons why the British passed the Proclamation of 1763. ... greater effect than a...
  • Drug metabolism - Philadelphia University

    Drug metabolism - Philadelphia University

    Examples of drug-drug interactions result from enzyme induction: Heavy alcoholics metabolize phenobarbital, tolbutamide, and phentoin more rapidly than non-alcoholics due to the enzyme induction of CYP2E1. The usefulness of enzyme induction: Certain inducers have been used therapeutically for hyperbilirubinemia in...