ifsi20062009.free.fr

ifsi20062009.free.fr

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : A lissue de la squence ltudiant sera capable de : Nommer les 5 principaux antipileptiques. Citer les effets secondaires et expliquer la surveillance effectue auprs dun patient trait par antipileptique. Expliquer lducation effectuer auprs dun patient pileptique.

Dcrire les actions IDE mener auprs dun patient pileptique au cours dune crise. I. Rappels sur lpilepsie Lpilepsie touche environ 3% de la population, cest une maladie daffection chronique, avec une tiologie et de pronostics varis. Il faut 2 crises comitiales pour que le patient dbute un traitement

mdicamenteux. Dfinition Lpilepsie est une maladie organique du systme nerveux central, lie une hyperactivit paroxystique dun groupe plus ou moins tendu de neurones crbraux et de son ventuelle propagation

Les tiologies sont trs varies Lsions crbrales congnitales ou acquises. Les pilepsies lies des facteurs gntiques ne reprsenteraient que 20 30 % des pilepsies Types de crises

Crise gnralise : Tonico-clonique (3 phases), absences de type petit mal . Crise partielle : motrice, sensorielle, neurovgtatif. Crise non classe : car renseignements cliniques insuffisants ou smiologie droutante. Les buts du traitement

antipileptique sont : Dviter la crise. De contrler les crises. Les choix thrapeutiques dpendent : Dune valuation diagnostique prcise du type de crise. Du profil psychologique.

De la condition mdico-sociale du patient. Lchec du traitement mdical pourra parfois faire envisager un traitement chirurgical. . Le nombre de mdicaments antipileptiques sest sensiblement accru ces dernires annes, mais nous allons prendre les 5 molcules les plus utilises.

II. Les diffrents antipileptiques Le Phnobarbital (PB) : Gardnal La Phnytone (PHT) : Di-Hydan, Dilantin Ces deux molcules ont tendance tre progressivement supplantes par : . La Carbamazpine (CBZ) : Tgrtol

Le Valproate de sodium (VPA) : Dpakine En raison de limitations pharmacologiques leur utilisation chronique, Les Benzodiazpines (BZ) : Urbanyl, Rivotril ont des indications plus restreintes. Les antipileptiques plus rcents vigabatrin (Sabril): indications restreinte avec obligation dune surveillance prcise du champ

visuel. gabapentine (Neurontin) ; tiagabine (Gabitril), la lamotrigine (Lamictal), le topiramate (Epitomax), loxcarbazpine (Trileptal), le lvtiractam (Keppra), felbamate (Taloxa) avec obligation dune surveillance hmatologique rigoureuse (risque daplasie mdullaire). a)

Gardenal (Phnobarbital) Indication : Actif pour toutes les formes dpilepsie lexception des absences atypiques. Mise en uvre (mode dadministration) Si arrt brutal risque important de recrudescence des crises. Comprims ou IV.

Au coucher surtout pour les adultes. Nombre de prises par jour : de 1 2 fois. b) Di Hydan (Phnytone) Dilantin. Indication : Mdicament de choix en prparation injectable pour le traitement des tats de mal pileptiques. Mise en uvre (mode dadministration) :

Comprims Di Hydan ou IV Dilantin. Nombre de prises par jour : de 1 2 fois. c) Tgrtol (Carbamazpine) Indication Mdicament de choix dans le traitement des pilepsies partielles, en raison de son

efficacit et de sa bonne tolrance clinique. Mise en uvre (mode dadministration) Comprims ou buvable. Nombre de prises par jour : de 2 4 fois. d) Rivotril et Urbanyl (Benzodiazpines) Indication Antipileptique majeur et immdiat sur tous les

types de crises. Ces 2 mdicaments en IV sont surtout utiliss dans le traitement durgence des crises srielles. Mise en uvre (mode dadministration) Le traitement doit toujours tre pris immdiatement avant le coucher heure fixe. Comprims ou buvable ou IV. Nombre de prises par jour : de 1 3 fois. e)

Dpakine (Valproate de sodium) Indication Mdicament de choix dans le traitement des pilepsies gnralises. Mise en uvre (mode dadministration) Comprims ou buvable ou IV. Nombre de prises par jour : de 1 3 fois.

III. Rle Infirmier 1) lments de surveillance des effets secondaires communs aux antipileptiques : LIDE devra veiller la prise heure rgulire des.

mdicaments antipileptiques, Le patient doit respecter les doses prescrites et ne jamais interrompre le traitement. La mesure des taux sanguins des antipileptiques est utile quelques semaines aprs la mise en route du traitement. Ultrieurement, on fait ces dosages s' il y a

des effets secondaires, si le patient devient insuffisant rnal ou hpatique, ou en cas de grossesse. LIDE surveille et signale les Somnolence diurne. Troubles neurologiques et psychiques : Baisse de vigilance de la capacit de concentration. Fatigue, hypotonie.

. Troubles hmatologiques Troubles digestifs Troubles hpatiques . 2. lments de surveillance des effets

secondaires particuliers aux antipileptiques : a) Gardenal (Phnobarbital) Effets indsirables : Arthralgies (syndrome paule-main). Trouble de lhumeur.

Interactions mdicamenteuses avec de nombreuses molcules. Surveillance : Plaintes du patient. Dires du patient. Interactions mdicamenteuses. b)

Di Hydan (Phnytone) Dilantin. Effets indsirables : Buccaux : LIDE surveille hypertrophie gingivale. Cutanes : rash cutan. Surveillance :

Buccaux : LIDE surveille lhygine de la bouche et ltat des gencives. tat cutan : LIDE surveille lvolution de la peau (rash cutan). c) Tgrtol (Carbamazpine) Effets indsirables :

Hyponatrmie. Surveillance : Hyponatrmie : le ionogramme sanguin sur PM. d) Rivotril et Urbanyl (Benzodiazpines)

Effets indsirables : Troubles mnsiques. Trouble de lhumeur. Surveillance : Evaluation de la mmoire par questions simples. Dires du patient. e)

Dpakine (Valproate de sodium) Effets indsirables : Thrombopnie. Surveillance : Thrombopnie : LIDE surveille les plaquettes sur PM.

3. Au cours dune crise : LIDE doit tre capable : Dviter les traumatismes. De prparer au besoin une seringue de Rivotril. De dcrire prcisment la crise. De dcrire ltat du patient aprs la

crise. Devant la survenue dune crise tonicoclonique Il est inutile dessayer darrter par les manuvres de contention le droulement de la crise. La mise en place dun objet entre les arcades dentaires sauf une canule de Gudel.

Les seules mesures vritablement utiles sont : La protection contre les chocs pendant la chute ou la phase clonique. La mise en position latrale de scurit pendant la priode dobnubilation post critique, avec une canule de Gudel. Une valuation de ltat hmodynamique, fonction respiratoire et fonction

neurologique. IV. Le retour au domicile du patient 1. Education : Cette maladie est tabou car on a peur de la transmission gntique. Il faudra duquer la famille sur la conduite tenir en cas de crise ventuelle.

Conseiller aux patients de toujours . faire tat de leur traitement en cours lorsquils sont amens se voir dlivrer un traitement intercurrent. Informer le patient de la nature de sa maladie (type de crises) et des prcautions prendre en cas de

crise. Les implications sur la vie quotidienne :

Rgles lmentaires dhygine de vie. Rgime : aucun. Modification ventuelle de la contraception. Prcaution prendre en cas de mdicaments associs. Administrer le traitement en fin de repas. Orientation professionnelle.

Conduite de vhicules. Ne jamais arrter le traitement sans avis mdical. Les risques Sont trs diffrents selon le type de crises et leur horaire de survenue. Le facteur crucial est constitu par la prsence dune altration de la conscience et/ou dune chute aux

cours des attaques entranant secondairement des traumatismes plus ou moins graves en fonction de lactivit du patient. Modifier certaines habitudes de vie Si risques domestiques. Ajustements ventuels des activits sociales et loisirs.

le port dune carte 2. Informations Pour tout contrat il ne faut pas dissimuler la maladie. Inutile de faire un EEG. Linscription une mutuelle complmentaire est conseille.

CONCLUSION : Le traitement antipileptique chronique doit priodiquement tre rvalu. 20 30 % des patients prsentent une pilepsie qui va persister tout au long de leur vie. Larrt du traitement sur PM peut tre envisag aprs 2 5 annes sans crise. La recherche dans le domaine de la gntique des pilepsies progresse.

Recently Viewed Presentations

  • Education 173 Cognition and Learning in Educational Settings ...

    Education 173 Cognition and Learning in Educational Settings ...

    Arial Wingdings Times Times New Roman Garamond Geneva Beam 1_Beam Education 173 Cognition and Learning in Educational Settings Cognitive Processes Cognitive Processes and Cognitive Structure Perception Attention Encoding Encoding Specificity The Serial Position Curve Forgetting Slide 9
  • Looking Glass Self - Learning with Skalberson

    Looking Glass Self - Learning with Skalberson

    Looking-glass self: a self-concept based on our idea of others' judgments of us. (1) We Imagine How We Appear to Others. I'm Very Cool (2) We Interpret Others' Reactions
  • Elemen Mesin III* KK- 042304

    Elemen Mesin III* KK- 042304

    Merupakan bentuk yang paling banyak dipakai Variasi dari spur gear adalah pinion, rack dan internal gear Cocok diaplikasikan dengan kecepatan rendah sampai medium Parallel Axes Gear: Spur gear nomenclature Parallel Axes Gear: Helical gear Helical gear digunakan jika efisiensi dan...
  • Effect of the Ventilation-Perfusion Ratio on Alveolar Gas ...

    Effect of the Ventilation-Perfusion Ratio on Alveolar Gas ...

    Effect of the Ventilation-Perfusion Ratioon Alveolar Gas Concentration. Two factors determine the PO 2 and the PCO 2. in the alveoli: (1) the rate of alveolar ventilation (2) the rate of transfer of O 2 and CO 2. through the...
  • Measuring Market Exposure - NYU

    Measuring Market Exposure - NYU

    Measuring Market Exposure Defining corporate exposure: "How will my company's value be affected by market price fluctuations?" Types of exposure Transactions Balance sheet/portfolio Economic A risk management framework How Effective is My Company's Risk Management?
  • The Milky Way

    The Milky Way

    Superclusters form filaments and walls around voids. scientific notation solar system planet star astronomical unit (AU) light-year (ly) galaxy Milky Way Milky Way Galaxy spiral arm * * Title Author
  • Slide 1

    Slide 1

    Prologue Chorus 1 Two households, both alike in dignity, 2 In fair Verona, where we lay our scene, 3 From ancient grudge break to new mutiny, 4 Where civil blood makes civil hands unclean. 5 From forth the fatal loins...
  • 1.5-D TRANSPORT CODE JETTO - avcr.cz

    1.5-D TRANSPORT CODE JETTO - avcr.cz

    JAMS Catalogue System PPF ITER Pre-process Prejet Modex EX Core Transport Jetto Cronos Astra Analysis Helena Mishka Elite Kinezero UTC Catman Edge Transport Edge2d Solps PPF LH solver LH Meeting, Prague 17 December, 2004 * LH Meeting, Prague 17 December,...